Kubota Machinery
in Europe
You selected
Menu:

POUR LA “PETITE” CHARGEUSE, LA REPRISE N’EST PAS ACCESSOIRE !

Les ventes de chargeuses articulées de moins de 5,5 t ont été boostées en ce début d’année, par l’accélération des achats des loueurs. Une variation qui intervient après 2 ans d’investissement conséquent sur la mini-pelle. Pour 2018, les pronostics tablent sur une fourchette large comprise entre 1 500 à 1 800 unités, tout dépendra du scénario du deuxième semestre.

À fin mai, dans un marché de la chargeuse sur pneus de moins 5,5 t en charge de basculement, les ventes directes aux loueurs ont représenté 50 % du volume enregistré, soit 450 machines sur 897. En 2017 sur la même période, les facturations directes étaient de 30 %, soit 200 unités sur un total 676. Et le dernier exercice avait fini sur un total de 1 480 chargeuses dont 393 destinées aux loueurs généralistes (26,5 %), une répartition relativement stable par rapport à 2016 (310 machines en facturation directe sur un total de 1087, soit une part de marché loueur de 28,5 %).
Le début de l’année 2018 démontre que les grands loueurs se sont plus particulièrement intéressés aux chargeuses articulées, du fait d’une logique de rajeunissement de leur parc, comme cela avait été le cas avec les mini-pelles, les 2 précédentes années. Une situation qui prouve que ce produit reste sous l’influence de la demande des loueurs, poussant ainsi les constructeurs à concentrer leurs efforts pour séduire cette cible, tant sur le plan financier, dans une logique de volume, qu’au niveau des spécifications techniques, comme la sécurité et la facilité de maintenance. « Il est intéressant d’observer que pour la première fois, il y a une véritable déconnexion entre le marché des chargeuses articulées et celui des pelles compactes, preuve d’un décalage sensible dans les investissements loueurs ! » rappelle un constructeur de premier plan sur le matériel compact. Ainsi, le marché de la mini-pelle de 0 à 6 t est à – 4 %, et celui des 6 à 8 t, à – 6 % à fin mai. Directement en cause, les investissements des loueurs nationaux qui sont en retrait de – 20 % sur le créneau ! Tout porte à croire que la chargeuse articulée de cette taille va s’affirmer comme la digne héritière des tractopelles et des skids sur roues, en complément idéal des pelles compactes.

Au coeur des stratégies

Restent les grands spécialistes du matériel compact dont la réputation et le leadership sur un produit vedette, à savoir la mini-pelle, leur permettent de déployer en parallèle, une stratégie ambitieuse pour la chargeuse articulée. Deux constructeurs japonais de premier plan, Kubota et Yanmar s’inscrivent dans cette logique. La puissance et le maillage du réseau de distribution, à l’image de celui de Kubota, font office de véritable tapis rouge pour le développement de produits complémentaires comme les chargeuses articulées. Ceci, à la fois pour accéder à l’utilisateur final que pour compléter des parcs de location de concessionnaires. Organisés pour devenir des loueurs professionnels, c’est-à-dire, possédant l’offre la plus large en matériels compacts associée, les concessionnaires disposent par ailleurs d’un savoir faire technique, notamment sur la partie SAV. « Nous tablons sur un objectif de vente pour 2018 supérieur à 200 unités, alors que nous avons seulement en partie accessible, un tiers du marché », rappelle-t-on chez Kubota TP France. Et effectivement, en se positionnant aujourd’hui comme le troisième loueur de mini-pelles en France, juste après les deux grands loueurs Loxam et Kiloutou, Kubota ne pourra qu’augmenter ses parts sur le marché des chargeuses articulées, avec une offre qui devrait évoluer par le haut.

Extrait de l’article de Franck PRADESTERRASSEMENTS (30 juillet 2018)

Retour à la liste d'articles

Nous vous proposons aussi

Kubota premier spécialiste du matériel agrigole à devoiler un spécimen d’exosquelette

Kubota se lance sur le marché des exosquelettes avec un prototype dévoilé lors du dernier SIMA. L’opérateur enfile son exosquelette comme un sac à dos et celui-ci lui permet de soulever une charge de 20 kg. Ces robots portatifs réduisent les risques de troubles musculos-squelettiques et le mal dos. Lire l’article : La France Agricole[…]

La concession EV Agri reçoit la visite du directeur mondial de la division agricole

“Le 3 mars 2017, le directeur mondial de la division agricole de Kubota M. Tomiyama a profité de sa venue au salon international du machinisme agricole à Paris pour se rendre dans la concession EV Agri, concessionnaire de la marque japonaise à Gauville (Somme).” Lire la suite de l’article : Kubota-2017-EV Agri