Kubota Machinery
in Europe
You selected
Menu:

Midi-pelles : à fond la forme

En constante augmentation dans les ventes de pelles compactes, la midi-pelle s’affirme comme le créneau fort et ceci, pour plusieurs années encore. A fin septembre 2017, il se sera ainsi vendu 1390 midi-pelles sur chenilles, contre 1126 à la même période en 2016, et 749 unités en 2015.

Sur ce segment de marché, les midi-pelles sur chenilles de 6 à 8 t représentent 55 % du total, soit 813 unités sur les 1390 unités vendues à fin septembre. Fer de lance de la catégorie, la 8 t, celle qui a véritablement su démocratiser le concept de la midi-pelle, tant elle semble parfaitement coller aux besoins de travaux urbains, en termes de performance et de compacité. Elle est d’ailleurs proposée par de plus en plus de constructeurs avec une option flèche articulée, avec ou sans contrepoids additionnel, pour exploiter au mieux ses capacités dans des espaces restreints. c’est
aussi un excellent porte-outil grâce à de multiples possibilités d’adaptations hydrauliques. Le leader du marché, Kubota, a d’ailleurs peaufiné un peu plus la gestion hydraulique sur la dernière version de la KX080, série IV alpha, déjà vendue à plus de ….

Par Franck Prades – Extrait de BTP MAGAZINE N°308 (décembre 2017)

Lire l’article complet en PDF

Retour à la liste d'articles

Nous vous proposons aussi

M7171 dans la cour des grands !

Quand Matériel Agricole, le magazine 100% machinisme titre dans son n°219 “Kubota M7171 Dans la cour des grands”… Découvrez l’article en entier ici 

Avec Kubota… quand on joue, on gagne gros !

En octobre dernier, la chance a souri à Julien Berger, éleveur à Vargheas, qui a participé au jeu concours “Réussir-Sommet de l’élevage”, en remportant l’utilisation pour plusieurs jours d’un puissant tracteur Kubota “M7151 Ambition KVT”. Découvrez l’article en totalité (“L’allier Agricole” N° 1069):

​La robotique agricole chez Kubota

Chez Naïo, du logiciel et du fait main – l’Usine Nouvelle n° 3552 i 1er MARS 2018 « Nous commercialisons nos robots très en amont de leur développement, explique Aymeric Barthes, l’un des cofondateurs de la start-up. Saison après saison, nous apprenons de leur comportement sur le terrain et nous réalisons des ajustements. Nous sommes dans un processus[…]