Kubota Machinery
in Europe
You selected
Menu:

CHARGEUSES ARTICULÉES : L’ACCESSOIRE RÉPOND AU BESOIN

Pas de bon équipement sans bonne machine et pas de bonne machine sans bon équipement ! Les chargeuses articulées de petite et moyenne capacité sont perçues comme des porte-outils idéals et adaptables à l’infini en fonction de l’application dans la recherche d’une meilleure optimisation.

Face à une demande croissante en polyvalence, en optimisation des coûts et en productivité sur chantier, les spécialistes de l’équipement continuent d’étoffer leur catalogue et se font les porte-parole d’une utilisation efficiente de l’outil. En parallèle, les constructeurs, seuls, ou en partenariats industriels ou techniques, partagent le même objectif et se positionnent aussi en tant que fournisseurs directs du marché, offrant et garantissant ainsi l’ensemble complet, porteurs plus accessoires, avec un plus, celui d’offrir des préconisations dites constructeurs, à savoir, intégrant la notion de l’adaptation adéquate, en fonction de la taille, du volume, des capacités, de la densité du matériau… Et ce n’est donc pas un hasard si la majorité des acteurs s’intéressent à ce marché, devenu réellement lucratif et incitatif. Car les utilisateurs finaux intègrent de plus en plus l’équipement comme un moyen de se différencier. Ils sont donc à la recherche d’outils de plus en plus spécialisés, répondant aussi bien à la professionnalisation de leurs métiers qu’au besoin de productivité, sans oublier la sécurité.

De l’avis général, la tendance du marché s’applique depuis un certain temps à s’affranchir d’une logique de standardisation “à tout faire”, au profit de l’équipement spécifique, adapté à une application donnée. L’histoire est là pour illustrer cette évolution. Il y a une trentaine d’années, les machines existantes sur le marché étaient conçues dans une approche mono tâche de creusement et de remblaiement. Dès les années 80, l’arrivée des attache-rapides a ouvert le champ des possibles et le taux d’équipements des machines s’est envolé à la même vitesse que se sont développées les machines compactes. La volonté d’aller plus vite et de gagner plus d’argent, mais aussi, d’améliorer les conditions de travail sur chantier, assortie à un travail d’éducation de la part des organismes de sécurité, ont fait émerger de nouvelles solutions de travail avec de nouveaux outils. L’attache rapide a été le premier maillon de ce mouvement de fond, basé sur l’optimisation du temps de travail et le confort de l’opérateur en cabine. À cet équipement, est venue se greffer la possibilité d’utiliser facilement et rapidement plusieurs équipements sur un même chantier, dans un laps de temps très court. C’est à partir de ce moment-là que la notion de polyvalence s’est développée, pour devenir aujourd’hui, l’argument n° 1 de tous les constructeurs de machines liés au monde des travaux urbains.

Un porte-outil tout trouvé

La chargeuse, comme tout engin compact, tend vers cette notion de porte-outils et le fait que les constructeurs s’intéressent au marché de l’accessoire comme un service en plus et un moyen de différenciation, n’est pas sans changer la nature de la relation avec l’utilisateur. Ne serait-ce que par le fait qu’une machine avec son accessoire fourni d’usine sont certifiées CE et surtout avec la garantie constructeur. « Au niveau des pièces de rechange ou d’usure d’un équipement, la disponibilité et la réactivité d’un constructeur n’auront jamais d’égal ailleurs sur le marché. C’est un argument non négligeable auprès d’une clientèle qui a besoin d’aller toujours plus vite. D’ailleurs, les avis évoluent à ce niveau et les utilisateurs sont plus à l’écoute de ce type de proposition intégrant un accessoire d’origine monté d’usine et garanti », témoigne un concessionnaire. Le constructeur va ainsi mettre à disposition de son réseau et de ses clients, en direct, le même service après vente que pour ses machines, c’est-à-dire, un délai de livraison sous 24 h et un référentiel de pièces disponibles en ligne ou par téléphone.

La micro chargeuse pour le pavage

Appréciées au Benelux, région reconnue pour ses villes aux nombreuses rues pavées, les petites chargeuses Kubota, RT100 de 20 ch (1,1 t) et RT150 de 33 ch (1,5 t) intègrent une transmission spécifique avec un moteur hydraulique indépendant pour chaque roue. Cette configuration permet de préserver au maximum le support sur lequel elles évoluent sans effet de cisaillement. Elles sont équipées de pneumatiques typés industriels, pour diminuer les traces au sol. Elles peuvent être dotées de plusieurs lignes hydrauliques (jusqu’à 3), pour alimenter des équipements spécifiques comme une pince de pavage, capable de reprendre 1 m2 de pavés autobloquants par exemple. Elles existent en rotation manuelle ou bien opérable depuis les commandes de la machine. On voit aussi des systèmes de manipulation de pavés par dépression qui nécessitent une adaptation plus conséquente pour alimenter la centrale de vide. Lancées en 2013, ces versions de chargeuses ont permis à Kubota de diversifier la typologie de sa clientèle, notamment chez les paysagistes en charge des aménagements du type dallages, dans le cadre de la gestion des espaces verts.

Extrait de l’article de Franck PRADESTERRASSEMENTS (31 juillet 2018)

La Gamme RT de KUBOTA – 6 modèles de 1000 à 2800 kg

Retour à la liste d'articles

Nous vous proposons aussi

Kubota Europe, 7ème au classement des tractoristes français

Malgré un marché chahuté, Kubota continue sa percé au classement des tractoristes français. “Sur 2016 notre part de marché s’est améliorée de 1,2% pour atteindre 7,4%% – “Nous frôlons ainsi l’objectif que nous nous étions fixé au plan national” nous explique Hervé Gérard-Biard, dirigeant de la division tracteur. Lire l’article complet : Matériel agricole –[…]

M7171 dans la cour des grands !

Quand Matériel Agricole, le magazine 100% machinisme titre dans son n°219 “Kubota M7171 Dans la cour des grands”… Découvrez l’article en entier ici 

“L’électrification des tracteurs agricoles devient une réalité”

“Kubota propose à la vente sa plateforme e-power (une extension à installer à l’arrière d’un tracteur diesel classique) qui délivre une puissance électrique de 10,5 kW, et offre une alternative aux faibles voltages disponibles à l’arrière des tracteurs” A lire ici : L’électrification des tracteurs agricoles devient une réalité – La France Agricole